Dialogue interne

- Qui es tu?

- L´esprit.


- Eh bien, personne ne le sait.

- Si tu le sais. C´est juste que tu as les yeux bandés par l'ego.


- Alors qu'est-ce que je fais ici dans ce corps sur terre.

- Tu es venu pour apprendre.


- Apprendre quoi?

- Apprendre à vivre. Apprendre à reconnaitre ta lumière. Apprendre à te débarrasser de l'ego. Tu as deux options : souffrir ou te libérer des chaînes qui te lient à la souffrance.


- Et comment on fait ca ?

- Il y a plusieurs manières de le faire, et c'est un processus qui peut prendre beaucoup de temps, voire plusieurs incarnations... ou bien il peut être très rapide.


- De quoi ça dépend?

- De toi. De ta volonté


- Je ne te crois pas.

- Tu n'es pas obligé de me croire. C'est ton chemin, tu choisis ce que tu veux croire et ce que tu ne veux pas croire. Si tu choisis un chemin, personne ne peut te dire que c´est le bon ou le mauvais, mais sois-en responsable.


- Responsable de quoi ?

- De toi. Tu choisis ce que tu veux vivre, croire et ressentir. Nous sommes habitués à blâmer le monde entier alors que tout dépend de nous, de nos efforts pour ouvrir les yeux, pour nous rendre responsables que ce que nous vivons, nous choisissons de le vivre.


- Je ne comprends pas.

- Il n'y a pas besoin de comprendre. Tu dois juste ressentir.


- Qu'est-ce qui peut m'aider à ressentir?

- En réalité, tu n´as besoin de rien ni de personne, mais il existe de nombreux êtres dont la mission est d´aider à grandir et à évoluer.


- Où puis-je toruver un de ces êtres ?

- Demande à la vie.


- Comment puis-je savoir si une personne est sincère et si elle m'aide vraiment ou profite de moi ?


- Tu dois demander à ton cœur. Nous sommes toujours dans le mental, mais le mental est là pour relier les messages du cœur.

Quand tu veux savoir si un enseignant est authentique, regarde sa vie et ses actions, pas ses paroles. Parler est facile, agir l'est moins, et Être cohérent demande du travail et des efforts.


- Tu crois que je peux y arriver?

- Oui.



- Pourquoi?

- Parce que ton esprit est constamment à la recherche de cet accomplissement, tout ce que tu dois faire est lacher prise. Si tu n´étais pas à la recherches, tu ne serais pas ici pour me demander tout ça.


- Parfois je perds la foi, je ressens beaucoup de douleur.

- C'est bon signe. La douleur n'est pas mauvaise, c'est un message que ton cœur t´envoie pour que tu puisses reconnaitre que quelque chose doit être libéré. Si tu ne sentirais pas de douleur, tu ne saurais pas qu´il faut agir.

Ce qui est plus dérangeant c´est de rester attaché à la douleur et de vivre dans une souffrance permanente.


- Et comment fait-on pour se débarrasser de cette souffrance ?

- Tu dois d´abord l'accepter. Tu t´asseois et tu regardes. Tu regardes d'où ça vient. Et quand tu le vois, tu laches prise, tu acceptes. Mais le travail n'est pas terminé. Il commence tout juste. Parce que tu dois faire ensuite c´est te libérer des distractions pour pouvoir identifier la douleur et la libérer immédiatement au moment même où elle surgit. Et c'est un travail permanent.

Un jour, quand tu auras suffisamment libéré, il ne viendra plus, car il n'aura nulle part où s'asseoir.


- Comment ca ?

- Ton corps et ton cœur sont ta maison. Si ta maison sent mauvais, elle va attirer des insectes répugnants. Si ta maison est en désordre, tu ne pourras pas trouver ce que tu cherches. Si ta maison est sale, tu vas vivre sale. Si tu laisses entrer qui que ce soit dans ta maison, alors des personnes ne respecteront pas ton espace et le contamineront. S'il y a beaucoup d'objets luxueux dans ta maison, tu attireras les voleurs. Si ta maison est détruite, tu vivras dans le froid et la misère.

La tache consiste donc à nettoyer ta maison, à la rénover ou recontruire si nécessaire, à éliminer tout l'inutile, l'innécéssaire et à laisser la lumière y entrer, à laisser entrer l'amour. Mais pour qu'entre lumière et amour, ta maison doit être digne de les recevoir.

Lorsque tu auras une maison humble, lumineuse et aimante, tu vivras bien.



- Ma maison est donc mon corps et mon cœur. Alors je dois fermer la maison, ou le cœur, pour que personne ne l'abîme ?

- Non. La maison peut rester ouverte, car si tu la fermes, elle recommenceras à sentir mauvais. Il faut que l´air circule. Ce que tu dois faire, c'est adapter la maison pour que les personnes malveillantes et les créatures négatives ne trouvent pas de nourriture. Les rats vont là où il y a à manger. Qu´il n´y ait que de la nourriture pour l'amour et la paix, pour la lumière.

Que Dieu vienne dans ta maison et qu'il y reste.



- Je comprends. Il y a beaucoup à faire alors.

Oui. Et il faut de la force. Car c'est la force qui permet de rénover cette maison, de la nettoyer, d'apporter les modifications nécessaires, de jeter et de se détacher de tout ce qui ne te sert à rien, de te libérer de tes peurs, et bien plus encore.


- Où puis-je trouver cette force ?

- Dans ton coeur, dans ta maison.


- Mais que se passe-t-il si elle est détruite, bordélique et obscure ?

- Peu importe dans quel état elle est. Parce que la force y réside aussi. Toujours. Peu importe dans quel état elle est. Ta force est présente.


- Un dernier conseil ?

- Oui. Si tu veux que ta maison, c'est-à-dire ton corps et ton cœur soient digne d'être la maison où Dieu peut aller et rester, va visiter les gens qui ont réussi à mettre la leur en ordre, les gens qui ont fait et réalisé le travail, ou qui sont dans ce processus. Ils t´aideront à te motiver et à t´inspirer parce qu´ils ont de l'expérience et ils peuvent te transmettre l'énergie nécessaire pour y parvenir.


- mais...?

- Méfi-toi des personnes qui semblent avoir une belle maison. Parfois, ce que les gens font pour rendre le travail plus facile est de le remplir de belles choses attrayantes, de peindre sur l'ancien, de mettre de beaux tissus sur la poussière. Les gens qui veulent aller vite ou qui veulent échapper à l'effort le font généralement, mais tôt ou tard ils constateront que la peinture tombe, que la poussière est devenue collante et plus difficile à enlever, que les objets mignons qu'ils mettent sur elle amplifie considérablement la tâche de nettoyage et de ménage, que l'humidité pénètre. Et de toute façon le corps et le cœur ne seront pas propres et lumineux.



- Comment puis-je dire que la maison est malsaine, alors qu'elle a l'air magnifique ?

- Tu dois fermer tes yeux physiques et ouvrir ceux du cœur. Ils voient au-delà de la matière, au-delà des mots, au-delà de l'apparence.

Tu dois ressentir.



- Comment puis-je apprendre à ressentir ?

- En arrêtant de poser des questions et en se mettant au travail.


- Ho… J'ai presque oublié de te demander. Qui es tu?

- Je suis ta maison.


L'humilité est continuité, stabilité. L'humilité permet d'être constant et la persévérance permet de gravir les plus hautes montagnes de tes propres défis personnels, de ta croissance personnelle et spirituelle. Lorsque tu veux gravir une montagne ou parcourir une longue route, ne cours pas, car tu tomberas et tu te fatigueras. Peu importe à quel point tu veux atteindre le sommet, tu dois contrôler tes émotions et aller avec fermeté et continuité. L'humilité est l'eau vitale dont tu as besoin pour avancer et aller haut. Elle permet de faire mûrir les choses et les personnes.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout